Le troisième plus grand département de France se caractérise par ses vignobles vallonnés, ses terres agricoles fertiles, ses forêts denses et ses formations rocheuses, dont certaines abritaient des Hommes préhistoriques.
Ce territoire est aussi marqué par son passé militaire médiéval, période au cours de laquelle la rivière était une frontière stratégique.
L’on peut replonger dans cette période mouvementée en allant notamment visiter quelques-uns des nombreux châteaux qui surplombent la vallée depuis les perchoirs rocheux.
Consultez également la carte de Sarlat.

plan et carte de la Dordogne

Géographie de la Dordogne

Les pinèdes, les chênes et les hêtres sont omniprésents dans la région. Ces forêts denses abritent entre autres des sangliers, des cerfs, des écureuils et des oiseaux de différentes espèces.
Les rapaces y trouvent également refuge ,on peut les apercevoir entre autres perchés sur un poteau de clôture à l’affût de proies.

Les rivières sont aussi très présentes sur une carte Dordogne. Elles abritent une multitude d’animaux, dont des familles de loutres de rivière.
Les oiseaux migrateurs se trouvent eux aussi sur les rives alors qu’ils se dirigent vers le sud pendant les mois d’hiver.
La pêche va évidemment bon train sur les deux principales rivières, la Dordogne et L’Isle.
Si les brochets et les truites font partie des principales prises, la pêche des truites de mer et des saumons est interdite.

La Dordogne est aussi connu pour la richesse de sa flore. On y trouve notamment des fraises, des figues, des glands, des noix, des truffes ou encore des châtaignes.

Le Périgord Pourpre, appelé ainsi en raison de son importance en tant que région viticole, englobe la ville de Bergerac et la partie sud-ouest de la Dordogne.
Ses collines assez douces, qui sont également couvertes de tournesols, en font l’une des zones les plus attrayantes à visiter.

Le Périgord Noir est au centre de la Dordogne. Ce territoire est ainsi appelé pour ses bois sombres, principalement des chênes et des noyers.
Les noix sont des ingrédients omniprésents dans les spécialités culinaires de la région.
Laissez-vous tenter par notre camping au Périgord Noir.

Le Périgord Blanc est le centre de cette région, qui comprend la ville de Périgueux, et doit son nom à son calcaire blanc.

La vallée de la Vézère traverse le centre du Périgord Noir, créant des falaises impressionnantes avec de nombreuses grottes calcaires.
Ces dernières abritent des œuvres d’art préhistoriques et des habitations troglodytes.

La carte de la Dordogne inclut aussi de nombreuses cavernes et grottes souterraines dans la région.
Ces sites sont riches en dépôts minéraux, formations calcifiées et systèmes fluviaux.

Plan détaillé de la Dordogne

Découvrez sur notre carte de la Dordogne détaillée les principaux sites qu’il ne faut pas manquer dans la région.

  • Lascaux II, Montignac
    Les grottes originales ne sont pas ouvertes au public pour des raisons de conservation. Les visiteurs peuvent néanmoins se faire une idée de leurs aspects en visitant leur réplique. On y trouve des peintures vénérées de 17 000 ans reproduites dans les moindres détails, en utilisant des pigments et des techniques identiques aux originaux du paléolithique supérieur.
  • Château de Castelnaud-la-Chapelle
    Situé là où la rivière Céou se jette dans la Dordogne, Castelnaud-la-Chapelle est une forteresse dominante datant des années 1200.
    Pendant la guerre de cent ans dans les années 1300 et 1400, il fut allié aux Plantagenets anglais et affronta le château de Beynac, juste en face du Dore et contrôlé par les Français.
    Faisant partie des incontournables de notre carte Dordogne, le site est Inscrit au titre des monuments historiques. Il est connu pour sa guérite, son donjon et ses murs-rideaux tissés de meurtrières, tous surplombant la rivière.
    On s’y presse pour une visite de quarante-cinq minutes. C’est l’occasion d’apprécier une grande exposition d’armes historiques, des répliques de travail des puissants moteurs de siège utilisés pendant la guerre de cent ans.
  • Cathédrale Saint-Front, Périgueux
    Avant d’entrer dans cette cathédrale romane byzantine du 12ème siècle, les visiteurs passent souvent par le Pont des Barris pour admirer en face sa foule de dômes et de tours presque en concurrence les uns avec les autres.
    Faisant partie du patrimoine de l’humanité, cette église est connue pour son plan en croix grecque de style byzantine et ses nombreuses couples. Elle ne ressemble guère peu à d’autres édifices religieux en France – sauf, bien sûr, au Sacré-Cœur de Paris, qui a emprunté plusieurs repères de conception.
    Sous chacun de ces cinq dômes se trouve un ensemble de lustres qui ont été utilisés pendant le mariage de Napoléon III et d’Eugénie de Montijo.
  • Château de Beynac
    Sur la rive nord de la Dordogne et à quelques minutes en aval de Castelnaud-la-Chapelle, se trouve ce château du 12ème siècle construit par les barons de Beynac.
    La défense se situe sur une falaise de calcaire verticale, ce qui explique pourquoi les assaillants furent repoussés ici. Aujourd’hui encore, les visiteurs ont du mal à arriver jusqu’au sommet. Ceux qui y parviennent ont droit à une visite guidée d’une demi-heure qui donnera via au donjon roman austère.
    Les résidences ajoutées à cette structure monolithique comprennent des appartements des années 1600, avec des boiseries sculptées et un plafond peint encore intact. Il est aussi intéressant de voir la Salle des Etats avec sa cheminée Renaissance et l’oratoire attenant aux murs entièrement décorés de fresques des années 1400.